Blog

7. oct., 2014

Eh bien voilà Solène, mes vacances sont terminées, acabo !  Je lâche ma solitude pour retrouver ma progéniture ! Allez, j’avoue que si pendant 4 jours je ne me suis pas ennuyée une seule heure, pas languie une seule minute, pas inquiétée une seule seconde ; le dernier jour, je comptais les dixièmes puis les centièmes de secondes pour voir arriver mes chères têtes blonde et brunette.

Ils sont arrivés tard et tous pourris oui pourris, crasseux et pouilleux ! Ce n’est pas grave, je suis encore pleine de ressource et de patience pour tout nettoyer et dépouiller sans que cela ne soit une corvée !

Apparemment la colonie de cheval a fait l’humanité, les deux veulent faire de l’équitation désormais. Oscar veut un cheval qu’il appellera Oscarzinho ou  Paola de la Vega ! C’est mieux que Paola de Sucé  non ? Je te jure que c’est un vrai nom de cheval qui a couru sur les hippodromes du sud-ouest il y a quelques années. Mais que dis-je ? Il y a un siècle au moins selon la notion du temps d’Oscar.

Car ce matin, me parlant encore et encore de son cheval qu’il avait monté en colonie, il enchaine :

-          « Maman, tu as déjà fait du cheval ? »

-          « Non jamais et ce n’est pas demain la veille que je vais me coller sur une bourrique ! »

-           « Quand tu étais petite il y avait des voitures ou des chevaux ? »

-           «  Punaise ! bien sûr qu’il y avait des voitures Oscar ! Tu as déjà oublié  ta leçon sur la révolution industrielle, l’invention de la machine à  vapeur qui a permis entre autre, de remplacer le cheval par les voitures à vapeur… ça se passait au 19eme siècle ! Merde ! Moi je suis née au 20eme ! »

A peine arrivé, qu’il m’agace déjà ! Son arrière-grand-mère centenaire il doit penser qu’elle est née à l’époque de la préhistoire !

Bref,  quel que soit le  siècle, le cheval pas plus que les chats ou les oiseaux n’ont un quelconque attrait pour moi ! D’ailleurs, je me suis demandée, quels sont les animaux que j’aimais bien finalement ?

J’aime bien  les grenouilles ! Oui c’est sérieux  aussi étonnant cela soit-il ! J’adore ces petites bêtes !

Je me souviens (il y a presque un demi-siècle Cool),  lors d’une virée avec mon beau-frère dans une fête de village, qu’en rentrant, ronde comme une queue de pelle je le reconnais, je prenais les feuilles sur la route pour des grenouilles et suppliais mon beau-frère de les éviter !

Non, je n’avais pas fumé la moquette, bu que du mauvais rosé au bal du samedi soir à Gimont Cool