2. oct., 2014

NO CAN DO

Ma chère Solène, mes chères sœurs et copines do hemisfero norte, vous verrez quand vous viendrez me voir qu’il y a deux endroits où l’on peut courir à Rio, c’est le long des plages ( Leblon Ipanema, Copacabana et Leme) et autour de la  Lagoa Rodrigo de Freitas ! Le tour de la Lagoa (lagune)  fait 7 km et de chez moi il faut en rajouter 1,200km allé et idem le retour Cool

Je ne vais courir à la Lagoa que lorsqu’il fait très chaud car contrairement aux plages, il y a des arbres il fait donc plus frais ! Enfin tout est relatif car l’humidité avec ou sans arbre c’est idem ! Bref on s’en tape un peu du décor ! Eh bien non je ne m’en tape pas car rien à voir avec la chaleur ni l’humidité, aujourd’hui à la Lagoa je n’avançais pas d’un mètre ! Une chèvre !

Punaise mais qu’est-ce qu’il m’arrive ! Je suis naze de quoi ? Pas de gosses (en colonie de cheval) pas de cher et tendre (en séminaire). Alone, seule ! Enfin presque il me reste les oiseaux et la chatte pour qui malheureusement il n’existe pas de colonie de vacances !

Bref, j’avais pourtant l’impression d’avancer au début mais quand je me suis rendue compte que tout le monde me doublait, j’ai bien vu que non et que je n’avais pas, comme je le pensais, des rollers aux pieds ! Puis j’ai commencé à suffoquer, à transpirer et à cracher au sens propre et au figuré mes tripes ! NOSSA ! C’est quoi le truc qui ne va pas ? 

Rien pour me motiver et pour cause, les beaux culs des cariocas  étaient à des km devant moi ! NADA !

Et pour couronner le tout, j’ai choisi le jour où les algues de la Lagoa fermentant avec la chaleur de ces derniers jours, une odeur nauséabonde m’a accompagné tout le long de mon parcours ! J’ai aussi failli vomir en plus de cracher !

Bon il faut se résigner et accepter que il y a des jours avec et des jours sans !

Ou alors c’est peut-être le moment de faire un lifting et de me mettre au Yoga ?

I CAN’T GO FOR THAT! NO NO NO ! 

 NO CAN DO!