12. août, 2015

Pas que sur les cons...

Me voilà de retour à Rio après un mois de vacances de dingue : bringues, diners, maison remplie d’amis et de famille... Je n’ai pas arrêté, j’étais au top du top ! J’ai adoré mes vacances !

A tel point que je me suis même, ‘à un ment donné’’, dit : punaise ma belle tu vas déprimer comme une malade de retour à Rio ! Cela va te changer de te retrouver seule à 7h du mat, d’avoir tout ce temps libre devant toi et que pour toi !

Que nenni ! Je vais super bien ! Rio Rioooooh de… Janeiro !

Je crois bien que j’ai une grande capacité d’adaptation, je le pense vraiment même si pour Rio il m’aura fallu un peu plus de temps je le reconnais !

Car ça beau être une carte postale cette ville, je ne vis pas au Club Med toute l’année pour autant !

Beaucoup le pensent mais je vous assure que lorsque la caissière passe un à un les 20 yaourts de votre tribut, faut s’acheter une grosse patience ! Cela semble anecdotique et so exotique mais au quotidien c’est comment dire…. so brésilien !

Je disais donc, retour réussie après un été de folie !

Au fait, qu’est-ce que j’ai fait de fou cet été ? Mais oui qu’est-ce que j’ai fait ?

Les Ferias de Pampelune, les Ferias de Bayonne oui c’était fou et ? …… un mariage en Bretagne !

C’est la grande mode la Bretagne en ce moment ! On en parle tous les jours : la crise du cochon, le temps de cochon, le caractère de cochon… Cool

Nossa, un comble pour une portugaise de se retrouver chez les cochons heu chez les bretons Cour

Quitter le sud-ouest pour le nord-ouest en plein été ! Oui c’était l’été en France ! Mais ôtez-moi d’un doute : juillet c’est bien l’été en hémisphère nord ?

Mouais, en Bretagne je crois bien que les saisons y sont inversées !!

Un froid, un vent, une pluie !

Eh bien non Solene, en Bretagne il ne pleut pas que sur les cons ! Je t’assure il pleuvait quand j’y étais aussi Cool

Alors bien sûr que la Bretagne c’est super beau et que les bretons sont sympas mais j’y passerai pas mes vacances, je préfère recevoir les bretons dans les Landes Cool

Et puis cet été j’ai revue toutes mes amies, mes meilleures amies et cela m’a rassuré, m’a réconforté car j’avoue que je me suis demandée moi aussi si, il y a un avant et un après dans nos relations avec nos amis quand on est expatrié.

Oui, il y a un merveilleux après.