Blog

28. sept., 2015

En voilà une belle devise !

Cette devise est souvent citée par les sportifs et je comprends maintenant pourquoi !

Tiens tiens, elle tombe des nues la brésilienne heu je veux dire la gringa ?

Je n’en suis pourtant pas à ma première épreuve et des contraintes pour préparer une course je sais ce que c’est !

Je suis très organisée, je prépare longtemps à l’avance un programme que j’appliquerai quasiment à  la lettre, je fais des tableaux Excel, j’achète des pâtes, je n’achète plus de petites bulles, je ne prévois plus aucun diner (désolée Marielle),  je lis toute la  ‘’littérature’’ sportive, je m’abonne à Runners, Running, Courir… Je saoule toute ma famille et les amies qui veulent bien m’écouter (Merci Solene) et même j’en trouve de nouvelles (désolée Carole D. tu es ma nouvelle victime Cool) …..

Alors pourquoi aujourd’hui en particulier, cette devise m’est-elle venue à l’esprit en boucle, comme un leitmotiv ou plutôt comme le refrain de la danse des canards ?

HIEGIENE DE VIE, RIGUEUR MORALE , STABILITE AFFECTIVE….

A quel moment exactement ai-je pensé un peu, un peu beaucoup puis beaucoup puis encore plus beaucoup à ce précepte sportif ?

Ah oui au moment où sortant de la plage, j’ai déjeuné de sushis accompagnés d’eau plate au lieu d’une choppe (bière pression brésilienne super bonne, super fraiche idéale pour se désaltérer après des heures de plage lorsque le soleil du printemps chauffe, chauffe comme si  c’était l’été mais ce n’est pas encore l’été mais punaise il va être comment cet été alors !)  et saucisse au Galeto ! Putain d’hygiène de vie !

Puis, il est revenu en pleine poire au moment où je me suis demandée, étant samedi  soir,  ou j’allais pouvoir boire ma caipi ? Je cours demain matin : putain de rigueur morale !

Et enfin, en me couchant comme une masse (mes jambes doivent bien peser 3 tonnes chacune),  à 21h00 car n’oublions toujours pas la rigueur morale,  et m’endormant comme une morue sur un épisode de la saison 4 de SUITS !

Oui oui une belle morue car il faut vraiment  l’être pour dormir sur une série attendue 1 an et dont les acteurs sont des putains d’avocats beaux gosses !

Eh bien c’est là je me suis dit : heureusement qu’il y a ma putain de stabilité affective Cool