Blog

29. mai, 2014

Mater en brésilien on dit paquerar ! J’ai été surprise de voir que le guide de Rio Accueil  (l’association des français de Rio de Janeiro), en faisait mention ! C’est dingue quand même au  milieu du lexique du carioca, parmi les définitions des favelas, de la feijoada (cassoulet brésilien d’haricots noirs), du futebol, Xerox (photocopie)… IL y a le mot paquerar !

Eh bien, je comprends maintenant pourquoi ! Les brésiliens matent c’est une pratique courante ! On se fait reluquer tout le temps ! Mais cela n’a rien de vulgaire ni de gênant ! C’est un fait ! On mate ! Faut dire qu'au Brésil et à Rio en particulier il y a un veritable culte du corps ! Les cariocas passent la plupart de l’année en maillot de bain, à courir le long des plages, les hommes torses nus et les filles en brassière et petit short et tout ce beau monde bronzé toute l’année et super musclé !

Alors le matage est de circonstance ! Il est vrai  aussi que les brésiliens sont magnifiques, vraiment j’ai rarement rencontre des endroits où les hommes sont si beaux !

Bref, tout ça pour dire que moi aussi je me suis mise a paquerar sans vergogne ! Une vraie mateuse en règle ! C’est quand je cours le long de la plage d'Ipanema que je pratique le plus mon matage en règle et pas plus tard que ce matin  ! On me mate, je mate ! On me sourit, je souris ! Ici c’est permis, c’est dans les us et coutumes et c’est écrit dans le guide alors je m’adapte à merveille et je m’y colle aussi !

Tu verras Solène et toutes les autres vous pratiquerez toutes le même sport que moi à Rio : le PAQUERAR