Blog

23. avr., 2014

Tu tombais à pic aujourd’hui avec ton mail afin de me motiver à m’inscrire au marathon de Paris 2015 ! Tu vas comprendre pourquoi je t’encourage à t’inscrire seule !

Je n’ai pas le moral sportif, je suis au fond du seau ! Je ne kiffe plus la course, je subi chaque entrainement !

 Je me pose bien des questions, mais essentiellement une : pourquoi je cours ? Pour le plaisir ? Pour la performance ? Pour perdre du poids ? Pour m’occuper ? Jamais je ne m’étais posée cette question. Je courais car j’aime courir et j’aime courir car j’aime me dépasser et me mesurer à moi-même donc j’aime la performance ! Et comment mesurer cette performance en courant des semis et des marathons !

Mais aujourd’hui je doute, je souffre chaque kilomètre. Alors cela en vaut-il la peine ? Pourquoi ne pas courir pour le plaisir de courir sans aucun autre objectif que celui de faire un peu de sport et prendre l’air ? Je n’y parviens pas ! Il me faut la performance, battre mon propre record. Non pas que je réalise  des exploits, beaucoup de gens courent comme moi, rien d’exceptionnel mais pour moi, qui ai commencé la course tard, c’est énorme ! Alors pourquoi chercher encore à me mesurer et  me contraindre à suivre des programmes difficiles ? Et tu sais que j’effectue toujours mon programme, je ne lâche jamais rien en principe !

Mes parents sont à Rio et je n’ai pas l’esprit totalement tranquille car je dois respecter mon programme d’entrainement et aussi faire attention à ce que je bois et je mange car plus dur encore sera l’entrainement ! Alors je m’organise et j’en bave ! J’en bave avec cette humidité, je perds confiance, j’y crois plus mais je ne veux pas renoncer non plus ! Alors j’ai le moral dans les baskets.

Quoi faire ? Raccrocher les baskets ou raccrocher le chrono ? A méditer….

Ps : Et oui il  ne fait pas beau aujourd’hui ! Ça n’aide pas J