8. mai, 2018

De babouin...

Les brésiliens sont d’une gentillesse incroyable, ils ont horreur du conflit ! Impossible de s’emporter contre un brésilien, on a l’impression de s’énerver contre un enfant qui ne comprend rien de ce qu’on lui reproche…  On passe pour une folle hystérique !

J’adore cette mentalité, pacifiste ! Ils m’ont tirée vers le haut, j’ai mis les formes et disons que désormais je m’énerve calmement.

Pourquoi les brésiliens sont si calmes ! A moins qu’ils ne soient fatalistes ?

Il ne faut pas chercher très loin, juste dans les origines du brésilien ! J’ai souvent entendu que tout le monde pourrait être brésilien, c’est vrai ! L’immigration de tout horizon fut telle, qu’une personne type européen ou asiatique peut être brésilienne !

Mais avant l’immigration, il y avait les amérindiens plutôt calmes et pacifistes, puis la colonisation et l’esclavage de noirs venus d’Afrique devenus, par la force des choses, fatalistes et résignés !

Aujourd’hui, le brésilien est un magnifique métissage, riche d’un mélange de cultures et de caractères ! Tout s’explique !

En effet tout s’explique et on comprend aussi en vivant dans ce pays que l’esclavage qui a permis ce magnifique métissage n’a été aboli qu’en 1888 ! Le Brésil est le dernier pays d’Amérique à avoir aboli l’esclavage. 130 ans c’est pas si loin !

Alors dans les immeubles, existent toujours l’ascenseur social et celui de service. Tous les appartements ont une chambre de bonne pour la bonne en uniforme très souvent ! Comme une tradition qui se perpétue ! Rien à voir avec l’esclavage mon Dieu non car la bonne a désormais un salaire !

C’est une vision des choses !

Aussi, lorsqu’une femme d’expat française eut le malheur de poster sur FB une annonce proposant à une étudiante une chambre gratuite, dans un top appartement avec une vue de dingue sur la plage d’Ipanema, en échange de quelques heures de soutien scolaire pour ses enfants, la pauvrette fut traitée par une brésilienne, d’esclavagiste car elle ne versait pas de salaire mais offrait juste un logement !

Choquant pour qui ? c’est bien une vision des choses !

Et le raciste alors, qu’en est-il au Brésil dans ce beau pays métissé ?

Racial pas plus qu’ailleurs mais disons que les ascenseurs de service sont pour les bonnes en majorité noires ! Le racisme est social alors ? Pas plus qu’ailleurs…

Allez, je vais conclure avec un peu de douceur, beaucoup d’innocence et une montagne d’optimisme :

Paz : ''Maman, mon copain Lula que tu aimes bien, le petit métis haïtien, il m’a traitée de tête de babouin en classe !''

Moi blême (putain encore une histoire à problèmes) : ''Et toi ma chérie, tu as repondu quoi ?''

Paz : ''Ben, je l’ai traité de tête de crevette !''

 Cour